Pourquoi l’espèce humaine pourrait disparaître

Ainsi, les recherches en biologie synthétique, nanotechnologie et intelligence artificielle pourraient brouiller les frontières entre l’humain et le non-humain. Les chercheurs d’Oxford alertent notamment sur l’utilisation de nanotechnologies à des fins belliqueuses et sur les manipulations génétiques réalisées pour l’agriculture ou la médecine, qui pourraient avoir des conséquences environnementales que l’on évalue encore mal.

Source: 20minutes.fr.

Olivier

Papa d'un petit gars et d'une petite fille :-) Tombé dans l'informatique quand j'étais tout petit. Dans le modélisme hélico et voiture.

Vous aimerez aussi...

Haut